Longue vue : Avis, Test, Comparatif 2019

Si vous aimez observer la nature et sa faune, ou que vous ayez besoin d’appareil d’optique dans un cadre sportif comme le tir, alors vous êtes au bon endroit. Quand on voit le prix des monoculaires, binoculaires ou télescopes en tous genres, on a vite fait d’être effrayé et de ne pas avoir envie de se tromper dans son choix. De plus si l’on commence à rentrer dans les caractéristiques techniques alors que l’on n’y connaît rien, on se retrouve vraiment perdu. En effet on parle souvent de taille de l’objectif, taille de l’oculaire, zoom, luminosité, longue vue droite ou coudée. Ne paniquez pas nous allons ici essayer de vous expliquer aux mieux tous ces points afin de vous aider dans votre choix. De plus nous vous avons concocté un petit comparatif des meilleures longues vues que l’on retrouve sur le marché. Nous avons donc testé différents monoculaires dans des conditions différentes afin de voir si les caractéristiques sur le papier se reflètent bien avec nos tests effectués dans des conditions réelles. Je ne vous fais plus attendre plus longtemps, découvrez notre comparatif ainsi que nos conseils d’achat.

 

Longue Vue Comparatif 2019

SGODDE pirateGosky Porro PrismmCelestron 52223
Photo Télescope SGODDE pirate : avis et test complet
Note7.6/108.4/108.8/10
Qualité imageMoyenneBonne voir très bonneTrès bonne
Diamètre Objectif30 mm80 mm60 mm
Zoom25 à 30x20 à 60x20 à 60x
AvisLoin d'être la meilleure longue vue pour l'observation son style n'aura pas fini de vous émerveiller.Un très bon rapport qualité prix pour cette longue vue moyenne gamme ++. Des difficultés à régler le zoom mais une image qui sera de haute qualité.Le meilleur monoculaire de sa gamme. Le Celestron 52223 à un prix vraiment abordable et une qualité vraiment surprenante.
Prix

Avis et Test des meilleures longues vues en 2019

Après plusieurs tests et comparatifs nous vous avons préparé un top 3 des meilleures longues vues sur le marché 2019. Nous avons essayé d’être le plus objectif possible, mais bien évidemment certains pourront être déçus en ne voyant pas leurs appareils favoris ici. Ne vous inquiétez pas ce top, comme beaucoup d’autres, est tout à fait discutable. Nous essayerons au mieux de justifier celui-ci, et de défendre notre top 3.


SGODDE : la longue vue à petit prix

Télescope SGODDE pirate : avis et test complet

Nous commençons notre top 3 avec le monoculaire SOGDDE. La particularité de cette longue vue est son style et sa taille. En effet si l’on exclut le côté pratique que peut avoir l’appareil, il ne fait aucun doute que celui-ci a vraiment un design qui plaira à tout le monde, il pourra donc être utile en tant que décoration et déguisement. De plus il est facile à transporter, très léger et petit. Mais voilà ceci influe malheureusement sur ces performances qui ne plairont surement pas à ceux qui veulent en faire un usage sérieux. En effet l’objectif n’est pas très grand et le zoom ne dépasse pas le 30x, ce qui ne laissera pas beaucoup d’opportunité pour l’observation. Il est aussi assez fragile il faudra y faire attention, certains utilisateurs parlent notamment du prisme à l’intérieur qui casserait au moindre choc. Mais pour le prix vraiment raisonnable il ne fait aucun doute que certains y trouveront leur bonheur même s’il ne l’utilise pas dans le cadre de l’observation. C’est donc parce qu’il sort du lot que nous l’avons placé ici. Si cette longue vue vous intéresse lisez notre test.

Longue vue SGODDE pirate

Parfait pour un déguisement ou une utilisation occasionelle.


Gosky porro prism : un bon rapport qualité prix

Le monoculaire Gosky porro prism, est assez complet. Il offre de très bonnes performances pour son prix. Vous pourrez aisément faire de l’ornithologie ou étudier la nature, le seul problème vient de ces réglages qui sont assez difficiles à prendre en main. En effet lors du zoom et dézoom vous aurez parfois une image floue ou un peu sombre malgré son objectif de 80 mm. Les utilisateurs le déconseillent notamment dans un usage sportif comme le tir. Mais après avoir pris l’habitude des réglages c’est un équipement qui vaut vraiment le détour. Avec son système absorbant les chocs il est aussi une valeur assez sûre sur la durée, bien qu’il soit essentiel de faire attention avec les longues vues, ce système rassure et apporte un petit plus. Un peu lourd son sac vous permettra tout de même de l’emmener n’importe où sans trop de difficulté. C’est donc un très bon rapport qualité-prix qui se cache sous le Gosky, si vous voulez en savoir plus lisez notre test.

Monoculaire Gosky-porro-prismm

Très bon rapport qualité prix


Celestron 52223 : le meilleur de sa gamme

Le Celestron 52223 est la surprise de notre classement. En effet en comparaison avec des appareils de même prix celui-ci c’est révélé être le meilleur de sa gamme, notamment en termes de qualité de l’image. Le zoom est aussi facile à régler. Le Celestron 52223 s’est révélé de plus très polyvalent, que ce soit pour le tir, l’observation de cibles qu’elles soient en mouvement ou non, comme les oiseaux par exemple ou bien encore pour les paysages.Certes il est un peu encombrant mais reste léger pour sa taille, et la malle qui est fournie avec permettra de le transporter en toute sécurité. On pourrait aussi lui reprocher le manque d’un support pour la digiscopie. Mais pour son prix raisonnable on lui pardonne assez facilement c’est quelques défauts. C’est donc une très bonne découverte auquel nous ne nous attendions pas. Laissez vous, vous aussi surprendre en lisant notre test.

Mnoculaire Celestron 52223

Très bon produit, le top de notre séléction


Quels critères pour choisir le produit idéal?

Pour notre comparatif nous avons essayé de mettre à l’épreuve les différentes caractéristiques des monoculaires. De plus il faut bien se dire qu’en fonction de l’utilisation que vous aurez de votre longue vue certains points seront moins importants que d’autres. Sans faire de généralité, quelqu’un qui utilise une longue vue dans le cadre du tir va plutôt rechercher un zoom qui sera plus important que quelqu’un qui recherche à observer des paysages (tout dépend encore de la distance). Le point primordial ici sera donc, est ce que l’image observée est de qualité. En effet quelle que soit l’utilisation que l’on a de sa longue vue nous recherchons tout de même tous à avoir une image net, précise et avec un bon rendu de couleurs. C’est donc ici le point le plus important qui mérite que l’on s’y attarde un peu plus. En effet cette qualité d’image va dépendre de la taille de la lentille ainsi que du zoom.

Les meilleures longues vues de 2018: tests et comparatif

Qualité de l’image

Objectif

La taille de l’objectif est la première caractéristique importante à laquelle vous devez faire attention. En effet un objectif avec une grande ouverture recevra beaucoup plus de lumière. Cela veut dire que l’image aura globalement un meilleur rendu, avec des couleurs beaucoup plus conformes à la réalité et une image lumineuse. En général donc vous rechercherez une lentille qui sera donc grande, mais gardez bien en tête que cela aura un impact sur le poids de votre appareil qui est non négligeable dans le cadre du transport.

L’oculaire

L’oculaire est la partie où vous posez votre œil. C’est la partie qui s’occupe du grossissement de l’image captée par l’objectif. Il existe différents types d’oculaire, certains sont fixes, certains permettent de zoomer à des niveaux différents. Les oculaires fixes sont réputés offrir une image de meilleure qualité que ceux avec zoom (de moins en moins vrai aujourd’hui). Ils sont aussi moins chers. Il existe certains modèles de monoculaire qui permettent de changer l’oculaire.

Longue vue droite ou avec coudée

On entend souvent les mots, droite et coudée lorsque l’on parle de longue vue, mais qu’est-ce-que-c’est exactement ? C’est deux mots fonds références à la manière donc l’oculaire est placé. On parle donc de longue vue droite lorsque l’oculaire suit le prolongement de celle-ci, et de coudée lorsque l’oculaire est placé à 45 degrés sur le côté de la longue vue. Dans la pratique les “débutants“ préféreront sûrement les longues vues droites qui semblent plus simples à prendre en main. Mais sur le long terme, et une utilisation prolongée, beaucoup d’utilisateurs préfèrent les coudées car elles apportent un confort supplémentaire.

Comparatif longue vue: Les meilleures de 2018

Solidité

Les longues vues sont des appareils qui sont en général fragiles et coûteux . Lorsque vous investissez dans cet équipement vous voudriez que celui-ci résiste un minimum à de légers chocs qui pourraient survenir par inadvertance. En effet les prismes à l’intérieur du monoculaire, l’objectif et l’oculaire sont fait en verre et si de ces éléments se casse alors bien souvent votre longue vue est inutilisable. Il existe aujourd’hui des modèles avec système anti-choc à base de “gomme” qui les absorbe plus ou moins bien. Essayez d’opter pour l’un de ces modèles si vous êtes du genre maladroit. Mais garder tout de même à l’esprit que malgré ce genre de protection , tous les chocs sont susceptibles de causer des dommages irréversibles, et qu’une accumulation de chocs même sans casse ne sera pas très bonne sur le long terme. De manière générale, aujourd’hui beaucoup de longues vues sont étanches, mais vérifiez tout de même à l’achat, cela vous évitera peut-être de mauvaises surprises. Je vous conseille aussi de regarder aux garanties qui peuvent être offertes cela reste un plus non négligeable.

Transportabilité

En général on utilise un monoculaire en extérieur. Je veux dire par là hors de son propre jardin, car ce n’est pas un télescope destiné à observer les astres, excepté certains modèles. Vous l’emporterez probablement en randonnée ou dans des endroits vous permettant d’observer la faune et notamment faire de l’ornithologie. Hors parfois les longues vues peuvent paraître importantes et lourdes. On a donc peur de se sentir fatigué après avoir marché longtemps avec, ou de faire tomber l’appareil. Ici le poids va donc être le principal facteur. Celui-ci va beaucoup être influencé par la taille de l’objectif, plus celui-ci est gros, plus cela va influencer le poids. Il est parfois proposé des sacs de transport ou des malles vendues avec la longue vue, c’est toujours un petit plus qui peut faire pencher la balance lors de l’achat.

Les meilleures longues vues de 2018: tests et comparatif

Les options proposées à l’achat

Il est proposé souvent deux options principales avec les longues vues. La première est le trépied. Il en existe deux types, ceux avec des pieds courts et ceux avec des pieds longs. Mon avis personnel serait d’éviter les trépieds avec des pieds courts. Ils manquent très souvent de stabilité même si l’appareil n’est pas si volumineux. Le trépied reste assez indispensable car il vous permettra de faire reposer votre appareil vous évitant des tremblements inutiles dans les mains qui pourraient vous faire perdre votre cible de vue. Aujourd’hui il est assez rare que cette option ne soit pas toujours proposée. Le deuxième point est un reposoir pour smartphone vous permettant de prendre des vidéos et photos. Cela peut paraître gadget mais si vous voulez capturer certaine de vos prises de vues alors ce dispositif vous sera indispensable. Il n’est pas toujours proposé à l’achat, vous pourrez parfois trouver des adaptateurs que vous pourrez ajouter par vous-même, mais il n’en existe pas spécialement pour tous les modèles. Renseignez-vous donc bien si vous désirez ce genre d’option.

Le prix

Un des points qui vous intéressera tout le prix. En effet pour les longues vues on trouve vraiment une gamme de prix très différents les bas de gamme entre 20 et 100 euros jusqu’à 2000 euros et plus pour du très bon matériel. Là c’est à vous de voir si vous êtes un réel passionné et un connaisseur autant ne pas gaspiller votre argent sur modèle bas de gamme et directement opter pour une solution plus couteuse. En revanche si vous n’êtes pas sur de votre utilisation ou de la fréquence de celle-ci alors dans ce cas opter pour un modèle au prix plus raisonnable cela vous suffira surement amplement.

Le design

Je mets ce point en dernier car je pense que cela ne sera pas vraiment votre priorité. Les modèles de longues vues se ressemblent souvent beaucoup. Mais parfois certains monoculaires sortes de l’ordinaire et peuvent donc avoir un petit plus qui pourrait faire pencher la balance en leur faveur. Une longue vue reste tout de même un appareil que l’on utilise à l’extérieur, qui est donc visible de tout le monde, par conséquent son style ne laissera personne indifférent.

Un point d’histoire

Cette partie est ici pour ceux qui s’intéresse à l’histoire. L’invention à proprement parler de la longue vue est assez vague. Les historiens s’accordent sur la date de 1608 comme étant la date de première commercialisation de ce genre d’appareils et des premiers écrits le concernant. En revanche la réelle naissance du principe de superposition de deux lentilles, une convergente et une divergente, reste encore incertaine. La découverte est donc pour l’instant attribué à Hans Lippershey, un vendeur et fabricant de lunettes hollandais. La légende voudrait que deux enfants dans son magasin se seraient amusés à superposer deux lentilles. Ceux-ci auraient alors déclaré avoir l’impression de voir les objets de manière plus rapprochés. Lippershey a donc par la suite tenté l’expérience par lui-même et fit la découverte qu’on lui attribue aujourd’hui. L’invention fut ensuite démocratisée principalement par les marins et explorateurs mais aussi par les scientifiques à des fins d’observation. L’un des scientifiques les plus connus à avoir participé au développement et à l’utilisation du télescope fut sans doute Galilée. En effet sa passion notamment pour l’astronomie, le poussa à créer et perfectionner des monoculaires, l’un d’entre eux aura un grossissement de 30.
À cette époque il reste encore beaucoup de problèmes en suspens, comme les aberrations chromatiques et sphériques. Le problème des aberrations chromatiques fut en grande partie résolue par Newton avec un système de miroir concave permettant de faire converger la lumière.
Par la suite les innovations technologiques non cesser d’améliorer et de corriger les différents problèmes des premiers télescopes pour finalement arriver à ceux qui sont aujourd’hui commercialisés.
Comparatif longue vue: Les meilleures de 2018